Les plans sectoriels : un pas important vers un aménagement du territoire intelligent

Dans le cadre de la procédure publique concernant les plans sectoriels et leurs rapports sur les incidences environnementales (RIE) respectifs, natur&ëmwelt a.s.b.l. a formulé ses observations et objections y relatives. Les efforts pour un développement harmonieux et coordonné des 4 plans sectoriels sont à mentionner du côté positif tandis que du côté négatif il faut souligner que la protection de la nature n'a pas été une priorité pour certains projets.

Les plans sectoriels sont un instrument primordial pour un aménagement du territoire cohérent sur le plan national. Il est d'autant plus important que les plans sectoriels soient pris en main par le gouvernement pour éviter que les communes seules doivent trancher sur le développement territorial dans le cadre des PAGs. Pour empêcher la fragmentation du paysage due au développement diffus à travers le pays, comme il a été pratiqué pendant de nombreuses années, on a privilégié le développement régional et une cohérence entre les 4 plans directeurs sectoriels. À notre satisfaction, nous avons pu constater que le scénario soutenu par natur&ëmwelt d'un « développement harmonieux et organisé du territoire » avec les 3 agglomérations Luxembourg, le sud et la Nordstad a été retenu et complété par un concept de mobilité adapté pour éviter de répéter les erreurs du passé.

natur&ëmwelt reste pourtant sceptique par rapport à la croissance attirante que le gouvernement actuel semble vouloir promouvoir. La question du futur de notre société a déjà été posée dans le cadre de nos revendications électorales pour octobre 2018. La croissance souhaitée met une pression énorme sur la surface existante : l'augmentation du nombre de la population, la demande accrue en emplois et en logements abordables et finalement la question de la mobilité mettent la nature en péril. À notre avis, tous ces facteurs n'ont pas été considérés de manière suffisante dans l'élaboration des plans sectoriels. Il est également préoccupant de voir les résultats, souvent négatifs, des rapports sur les incidences environnementales non suffisants pour écarter certains projets très redoutables d'un point de vue environnemental.

L'analyse détaillée (en langue allemande) des 4 plans sectoriels et leurs rapports surles incidences environnementales peut être consultée et téléchargée ici.

 

La protection et la restauration de corridors verts sont essentielles pour la survie d'espèces protégées telles que le chat sauvage. Photo (c) Guy Conrady


<< retour

Agenda

26.08 

Porte ouverte à la Schlammwiss

26.08 

En route avec le berger

15.09 - 27.10 

Permanences mycologiques: les samedis de 18h à 19h30

21.09 - 23.09 

Chantier nature intercommunautaire

22.09 

Europäischen Pilztag: Einführung, Wanderung und Begutachtung der Funde

29.09 - 30.09 

Séjour Rando Escapardenne 2018

instagram

twitter

youtube