Un grand intérêt pour le Prix Hëllef fir d’Natur 2016 !

Ce lundi 6 février, la cérémonie de remise du Präis Hëllef fir d'Natur a été honorée par la présence de Monsieur Camille Gira, Secrétaire d'Etat au Développement durable et aux Infrastructures et de Monsieur Guy Arendt, Secrétaire d'Etat à la Culture.

Monsieur Claude Meisch, membre du jury et vice-président de natur&ëmwelt Fondation Hëllef fir d'Natur, et Monsieur Alain Faber, président du Jury et directeur du Musée national d'histoire naturelle ont présenté le Präis Hëllef fir d'Natur 2016 devant une salle comble du natur musée qui a accueilli l'événement. Le public a montré un vrai intérêt pour les projets du lauréat, CELL-Transition Luxembourg. Madame Stéphanie Schlink a assuré un magnifique encadrement vocal en interprétant a capella des chansons luxembourgeoises sur le thème de la nature. 

 

Lauréat 2016

Le jury a attribué le prix Hëllef fir d'Natur 2016 à CELL – Transition Luxembourg, portant reconnaissance à des réalisations remarquables pour la protection de la nature et de l'environnement :

CELL est la structure porteuse de la plateforme Transition Luxembourg. La plateforme représente un mouvement citoyen qui, avec une vision post-croissante d'un monde plus solidaire et plus respectueux des équilibres planétaires, agit en faveur d'une société luxembourgeoise moins dépendante des énergies fossiles et mieux capable de répondre localement à des défis mondiaux, notamment le changement climatique.

La mission de Transition Luxembourg est de promouvoir une meilleure participation des citoyens et des communes dans la Transition énergétique et alimentaire. Dans des actions concrètes et positives il s'agit de démontrer que tout le monde est capable d'agir, d'être créatif et d'exprimer des compétences : des citoyens qui créent leur potager, relocalisent l'économie, construisent différemment et fondent des coopératives énergétiques.

Depuis sa création en Grande-Bretagne en 2006, le mouvement international de la Transition compte aujourd'hui, il existe plus de 4'000 initiatives de Transition dans plus de 51 pays, dont le Luxembourg.

Au Luxembourg, le mouvement a commencé en 2010 à l'initiative du Centre for Ecological Learning Luxembourg (CELL). Aujourd'hui il est structuré en groupes géographiques (dont Luxembourg, Minett, Mersch, Westen), thématiques (dont permaculture, jardinage urbain, semences etc.), des projets de terrain (Äerdschëff, Pacte climat et participation citoyenne, REconomy, urban gardening, le festival « Do-It-Yourself » …) et il a généré trois sociétés coopératives (TERRA en maraichage bio, TM EnerCoop dans le domaine de l'énergie citoyenne et « Kilominett 0 » pour la promotion d'une « consom'action » responsable).

Parmi les innombrables projets menés par le mouvement, bon nombre sont remarquables pour la protection de la nature et de l'environnement, comme :

- les projets liés à la transition énergétique, qui visent à remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables gérées par des coopératives citoyennes locales

- les jardins communautaires permettant à créer du lien et à cultiver localement selon des méthodes agro-écologiques ;

- la mise en place d'un centre agro-écologique sur l'Eecherfeld, avec des serres non chauffées (sans énergie), d'un système de captation d'énergie solaire et un étang biotope de collecte d'eau servant à la production maraîchère,

- l'ouverture de la première Maison de la Transition, qui abrite une coopérative et une boutique qui visent la promotion de produits locaux issus d'agriculture biologiques, un restaurant bio-régional, un espace co-working, et un lieu de rencontre citoyen;

- l'élaboration d'un projet de construction à faible impact environnemental qui sera mis en place par une communauté de professionnels, de citoyens et d'élèves de lycée ;

- le développement d'un projet de réseau pour jardins interculturels ;

- une série d'accompagnement de communes dans la mise en place de projets citoyens ;

D'autres projets sont remarquables pour l'éducation et l'information en matière de protection de la nature et de l'environnement ;

- les formations en permaculture, éco-construction, agroécologie, etc., proposées aux citoyens ;

- des activités pédagogiques dans plusieurs structures de jardin destinées aux écoles et aux jeunes ;

- des colloques tels le Nutzpflanzenvielfaltstagung avec le Lycée agricole et la promotion des semences locales ;

Messieurs Gira et Arendt ont félicité le jury pour  le choix du projet récompensé, CELL- transition qui est très actuel et qui dessine le futur. Un excellent modèle de vie liant la protection de la nature, les citoyens et la culture !

 

L'origine et le but du prix « Präis Hëllef fir d'Natur »

Le Präis Hëllef fir d'Natur a été lancé en 1985 par règlement ministériel conjointement par le ministère de la Culture, le Musée national d'histoire naturelle et la Fondation Hëllef fir d'Natur. Le ministère de l'Environnement et le ministère de la Culture soutiennent conjointement cette initiative depuis 1999.

Le prix vise à récompenser une réalisation ou un engagement remarquable dans les domaines suivants : protection de la nature et des paysages ; gestion des réserves naturelles ; gestion forestière proche de la nature ; sauvegarde et restauration d'arbres remarquables ; projets de développement dans les domaines de la protection de la nature et de l'environnement ; éducation et information en matière de protection de la nature et de l'environnement ; recherches et études scientifiques concernant le patrimoine naturel.



<< zurück

Agenda

01.04 

Pflanzung einer breiten Naturhecke

01.04 

Obstbaumschnittkurs in Mamer

08.04 

Naturschutzgebiet Haard

09.04 

Vogelstimmenwanderung

23.04 

E Laf fir d’Natur

24.04 

Fledermäuse: Blockade-Tier oder Umweltstar?

twitter

youtube


  Inscrivez-vous à notre   Newsletter